La Jeunesse au Plein Air est une confédération laïque d’organisations qui agit pour un projet de transformation sociale fondé sur des valeurs de laïcité, de solidarité et de citoyenneté.

Mardi 25 juin 2013, lors de notre assemblée générale, les membres de la confédération

se sont exprimés sur quatre grandes orientations pour l’avenir de La Jeunesse au plein air :

 

· Agir pour le départ en colos

· Apprendre à partir

· Valoriser les apports éducatifs des accueils collectifs de mineurs, des séjours collectifs

· Apprendre autrement

· Éduquer à la citoyenneté et la solidarité

· Renforcer la gouvernance associative et son organisation.

 

Ce débat fut la première étape d’un processus de plusieurs mois qui aboutira en décembre prochain à l’adoption d’un plan stratégique en assemblée générale extraordinaire.

Ces futures orientations réaffirmeront les convictions de l’association, son identité, son ambition inspirée par l’idéal laïque pour une société de justice et de solidarité où chacun puisse exercer sa citoyenneté.

Elles s’inscrivent dans un contexte où l’accès au départ en colos est menacé. Pourtant, il a été réaffirmé l’articulation de ces temps avec les apprentissages scolaires, le tout formant un ensemble.

L’urgence est de redonner tout son sens au départ en séjour collectif auprès des collectivités, des financeurs, des parents mais aussi des enfants et des jeunes. Pour faciliter nos actions d’aides au départ, il nous faut rapprocher les acteurs, rendre visible notre action. La confédération doit mutualiser, mettre en synergie les actions pour qu’ensemble nous développions son projet.

Les échanges pour construire le plan stratégique vont se poursuivre, avec et au sein des organisations, des comités départementaux ou des unions régionales.

Aux mois d’octobre et de novembre des rencontres inter-régionales seront organisées.

Chaque acteur de la confédération est invité à s’impliquer pour renforcer notre pertinence, à être les porteurs d’innovation et d’ambition.

Le Conseil d’administration de La JPA se saisira de l’ensemble de ces réflexions pour proposer un plan stratégique qui sera soumis au vote des membres de la confédération lors d’une assemblée générale extraordinaire le mercredi 18 décembre 2013.

 

Anne Carayon

Directrice générale de La Jeunesse au plein air

Le 4 juillet 2013


Ajouté le 10/07/2013 par JPA

Question écrite n° 03190 de M. Jean-Pierre Michel (Haute-Saône - SOC)
publiée dans le JO Sénat du 22/11/2012 - page 2643
M. Jean-Pierre Michel appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur l'avenir des associations éducatives et des mouvements pédagogiques. En effet, une partie de ces derniers ont appris en août 2012 que leurs subventions avaient baissé de 20 % ; d'autres attendent de connaitre leur sort. Le rôle joué par l'ensemble de ces associations est pourtant unanimement reconnu par l'école publique, notamment dans la formation des personnels ou la production et l'expérimentation de documents pédagogiques. Or, les décisions budgétaires prises à leur encontre sont lourdes de conséquences et mettent en péril leur existence. En conséquence, il lui demande de bien vouloir réexaminer le budget alloué à ces associations d'utilité publique, dont l'action aux côtés d'une école à vocation démocratique et républicaine n'est plus à démontrer.
Réponse du Ministère de l'éducation nationale
publiée dans le JO Sénat du 25/04/2013 - page 1347
Le ministre de l'éducation nationale a, dès son arrivée, souligné l'importance du rôle que jouent les associations au sein de la communauté éducative. Il a également tenu à ce que celles-ci soient étroitement associées à chaque étape de la refondation de l'école : la concertation nationale « refondons l'école », la préparation de la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République, et, depuis le début de l'année 2013, la mise en œuvre des différentes réformes, notamment celle des rythmes éducatifs. Un certain nombre de ces associations sont, en raison de la qualité des actions qu'elles portent, soutenues de manière régulière par l'octroi de subventions annuelles du ministère de l'éducation nationale. Les subventions accordées au titre de l'année 2012 par le ministère de l'éducation à ses partenaires associatifs ont toutefois souffert d'une situation spécifique ; l'ensemble des crédits disponibles pour l'année 2012 ayant été distribué entre le 13 avril et le 4 mai par le gouvernement précédent. Dans ce contexte, dès son entrée en fonction, le ministre de l'éducation nationale a souhaité que soient mobilisés dans l'urgence des moyens additionnels pour permettre aux associations les plus en difficulté de recevoir des aides et de poursuivre leurs activités. Sans l'alternance du 6 mai dernier et cette décision exceptionnelle du ministre, un grand nombre d'associations, aux activités pourtant reconnues, n'auraient reçu aucune subvention pour l'année 2012. De plus, toujours dans ce même souci de soutien aux partenaires de l'éducation nationale, un fonds de solidarité entre associations a été mis en place en novembre 2012 à l'initiative du ministre afin d'aider les plus fragilisées d'entre elles sur le plan budgétaire. La Ligue de l'enseignement en premier lieu, mais également la FGADPEP, les CEMÉA, l'OCCE, les FRANCAS, la FOEVEN, la JPA et les EEDF ont ainsi abondé, de manière volontaire, ce fonds de solidarité inédit. Dans ce cadre, des subventions complémentaires ont été notifiées pour l'année 2012.Question


Ajouté le 02/05/2013 par JPA 82

Aujourd’hui, au 21ième siècle, en France, 3 000 000 d’enfant ne partent jamais en vacances.

Pour aider ces enfants qui ne partent jamais, considérant que les vacances sont nécessaires et complémentaires de l’école et qu’elles participent à l’éducation du futur citoyen, la JPA organise une campagne de solidarité et de citoyenneté.

Vous pouvez envoyer vos dons à:

JPA 82, 65 avenue Marceau Hamecher, 82000 Montauban

66 % de ces dons sont déductibles des impôts

Un reçu fiscal vous sera envoyé.

La totalité de la somme récoltée est redistribuée sous forme de bourse-vacances aux enfants dont les familles ont des difficultés financières.

 

Un don de 50 € (17 € à votre charge  après réduction d’impôts) permet de financer une journée en centre de vacances.

 

La JPA est reconnue d’utilité publique, elle bénéficie du label du comité de la Charte « Dons en Confiance »

 

 

La JPA (Jeunesse au Plein Air) est la confédération des organismes laïques de vacances et de loisirs des enfants et des adolescentes (45 organismes)

 

Pour tous renseignements, voir nos sites: www.jpa82.asso-web.com  et   www.jpa.asso.fr

 


Ajouté le 20/03/2013 par JPA82

Paris, le 12 février 2013

 

FRANCOIS GABART
SOUTIENT LA CAMPAGNE

DE LA JEUNESSE AU PLEIN AIR


Le plus jeune skipper à avoir remporté le Vendée Globe
n’en oublie pas les enfants qui n’ont jamais vu la mer.


C’est à Port-la-Forêt dans le Finistère (29) que François Gabart, quelques jours seulement après son arrivée triomphale aux Sables d’Olonne, vient de signer la convention le désignant officiellement parrain de la campagne « Solidaires pour le droit aux vacances ». Une campagne de solidarité coordonnée par La Jeunesse au Plein Air, qui vise à mobiliser des élèves pour collecter des fonds et permettre à d’autres enfants de partir en vacances.
François Gabart : « A l’âge de 7 ans, j’ai eu la chance d’embarquer en famille pour une année sabbatique qui m’a porté des îles Canaries aux Etats-Unis. Pendant un an, j’ai découvert d’autres pays, d’autres cultures, les rencontres ont été nombreuses et riches... Cette formidable aventure m’a profondément marqué.
C’est elle qui m’a donné l’envie de m’engager dans cette voie. S’ouvrir au monde, sortir de son quotidien est primordial : chaque enfant devrait en avoir le droit. C’est tout le sens de mon soutien à la campagne de La JPA ».
Le 11 janvier dernier, François Gabart, alors en pleine course, avait déjà pris le temps de répondre par téléphone aux questions des enfants d’une école élémentaire de Marçay (18), venus au ministère de l’Education nationale pour le lancement officiel de la campagne.
François Gabart est le 4e skipper à parrainer cette campagne déjà soutenue par trois autres skippers talentueux engagés depuis plusieurs années auprès de La Jeunesse au Plein Air : Michel Desjoyeaux, Roland Jourdain et Vincent Riou. Une fidélité sans faille, qui témoigne de leur  attachement aux valeurs de citoyenneté portées par cet événement national.
Michel Desjoyeaux : « Être parrain, c’est exprimer ma solidarité. Je crois que les enfants ont déjà la culture de la solidarité par les échanges qu’ils font. Eh bien, il faut aller un petit peu plus loin avec La JPA pour permettre à certains enfants de pouvoir profiter d’une ouverture sur le monde et des camps de vacances ».

 

Roland Jourdain : « Combien d’entre nous n’ont pas appris la vie pendant leurs vacances ? C’est dans les moments de liberté, de découverte que l’on s’ouvre au monde… Qui d’entre nous ne souffre pas de voir un enfant qui n’est pas épanoui, qui n’a pas la possibilité de faire ce que d’autres font ? Je crois qu’il faut lutter tous les jours et acter le fait que c’est un droit fondamental d’être en vacances quand on est enfant. Dans la continuité, on le fait ensemble et j’en suis ravi ».
 

Vincent Riou : « Les vacances sont un moyen pour les enfants de grandir, de sortir de leur environnement, de leur quotidien qui n’est pas toujours rose. C’est la part de rêve qu’il faut avoir dans la vie pour avancer. Aider des enfants à partir en vacances, c’est une belle action... En plus, la Campagne de La JPA est particulière, parce que ce sont les enfants qui aident les enfants… C’est primordial d’apprendre tous ces petits gestes dès le plus jeune âge ! ».


Permettre à des milliers d’enfants de partir en vacances en 2013
En 2012, grâce à la campagne de solidarité et aux actions menées par La Jeunesse au Plein Air et
ses partenaires, 17 000 enfants sont partis en vacances ou en classes découvertes. En 2013,
l’objectif de La Jeunesse au Plein Air est de contribuer au départ de 20 000 enfants.


Une opération d'éducation à la solidarité dans les établissements scolaires
Alors qu’en France près de 3 millions d’enfants ne partent jamais en vacances, le ministère de
l’Education nationale assure La JPA de tout son soutien, car « découvrir de nouveaux horizons et
de nouvelles activités pendant les vacances scolaires offre des expériences complémentaires à
celles de l’école et participe de la réussite éducative de l’enfant » (extrait de la note parue au Bulletin
Officiel le 22 novembre 2012).
Le ministère de l’Éducation nationale a ainsi délégué à La JPA l’opération de collecte de fonds
organisée dans les écoles, collèges et lycées français.


Un appel à la générosité de tous
Au-delà de cette collecte dans les écoles, La JPA en appelle aussi à la générosité de chacun, afin
d’amplifier son action et de permettre à encore plus d’enfants de partir en vacances :

  •  un don de 50 € permet à un enfant de passer une journée en colonie de vacances ;
  •  une aide de 200 € déclenche quant à elle le départ d’un enfant en séjour.

 

Pour en savoir plus sur la Campagne, et/ou pour donner, une seule adresse :
http://solidaritevacances.jpa.asso.fr


Dossier de presse complet et visuels de la Campagne disponibles sur demande :


Contact presse :
De Bouche à Oreilles – Claire Bouc
claire.bouc@de-bouche-a-oreilles.com – 06 84 59 91 21


A propos de La Jeunesse au Plein Air
Créée en 1938, La Jeunesse au Plein Air est la « Confédération des organisations laïques de vacances et de loisirs éducatifs
d’enfants, d’adolescents et de jeunes ». Elle rassemble 45 organisations nationales confédérées. La Jeunesse au Plein Air
agit pour que les vacances et les loisirs éducatifs soient reconnus comme temps éducatifs complémentaires à celui de l’école
et à celui de la famille.
Plus d’information sur www.jpa.asso.fr


Ajouté le 25/02/2013 par JPA
« On ne doit pas faire de la garderie. Mais les taux d'encadrement vont changer », a indiqué Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, le 17 janvier, à l'occasion d'un déplacement à Saint-Ignan (Haute-Garonne). « Pour les moins de 6 ans, le taux d'encadrement est aujourd'hui de 10 enfants pour un adulte. On va passer à 14. Et pour les plus de 6 ans, nous allons passer de 14 à 18 », détaille-t-il. Ces changements de taux d'encadrement sont opérés « pou...


Lire la suite →


Ajouté le 28/01/2013 par JPA

Page précédente    1 2 3   Page suivante